Tech no logic

Je ne suis partie que cinq mois, et pourtant quand je reviens j’ai l’impression de vivre une scène de Retour vers le Futur. Hey Mc Fly?! .

A l’aéroport, j’entends du hindi partout, je salue le douanier en Namaste, je dodeline de la tête pour répondre à ses questions, et quand j’achète un coca je me surprend à en négocier le prix.

Dans la file de contrôle des passeports, je reçois un pamphlet qui m’incite à m’inscrire à Parafes. C’est intéressant comme nom. C’est pour faire du parachute à l’envers? Non c’est pour rentrer son empreinte digitale dans un système de données permettant de passer dans une cabine individuelle au lieu de faire la queue au guichet du douanier grincheux et sévère qui tamponne à longueur de journée. Il ne lui reste plus qu’à pointer à l’ANPE, et peut-être décrocher un poste à la RATP? Ah non ils automatisent les métros, plus besoin de conducteur…


Dans la rue, j’ai l’impression que tout le monde marche très vite, et qu’on a tous beaucoup d’espace. Je suis navrée de voir un homme d’une trentaine d’années pester parce que la pauvre petite mamie devant lui a du mal à avancer. L’accent parisien m’écorche l’oreille, ça m’donne ben l’envie de converser en québécois, c’est-tu pas ben plus classe!


A la sortie du métro Pigalle, je tombe sur une borne étonnante. Comme une cabine téléphonique mais sans téléphone. A la place, un écran tactile permet de surfer sur internet! Je me vois mal ouvrir ma boîte gmail en plein Boulevard de Clichy, mais j’avoue que pour trouver une carte ou une adresse, ça doit être pratique! Enfin pour ceux qui, comme moi, n’ont pas (encore?) d’Iphone.


Le soir, je vais chez des amis, et on décide de prendre du McDo à emporter. Et là, entre Romuald et le distributeur de pailles, je trouve encore une borne à écran tactile! Avec celle-ci on commande son Mac-menu, puis on passe à la Mac-caisse spéciale borne et on donne son Mac-ticket. Gain de temps, perte d’emploi.


Dans le métro, j’aperçois de gigantesques affiches Mac (la pomme, pas le hamburger) exhibant un écran tactile (encore!) d’une taille intermédiaire, entre le Imac et le Iphone. Je reste dubitative. Pourquoi avoir fait un Iphone plus gros? A-t’on besoin d’un Imac plus petit? On m’apprend que c’est l’Ipad, et que même si concrètement il n’apporte pas de grande nouveauté, tout le monde se l’arrache.


Les choses vont vite, très vite, et dans ce monde on n’a à peine le temps de souffler qu’on est déjà dépassé. Si crise de 2012 il y a, je crains plus de me retrouver dans la matrice que d’être aspirée par un cyclone géant.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout