Multi foot

Pour la finale de coupe du monde, les équipes néerlandaises et espagnoles sont restées frileuses en terme de risques, quoiqu’on est en plein hiver en Afrique du Sud. Mais alors si le foot est (aussi) un spectacle, comment garder le public diverti? Leerdammer et Paella ont trouvé la solution, créer le multi-foot.


Le multi-foot, ça se joue sur un terrain savonneux, façon Intervilles sans la vachette. Les joueurs glissent et dérapent, taclant parfois un adversaire au passage. Le but est de gagner un maximum de cartons, 5 points pour un jaune, 20 pour un rouge. A ce petit jeu, Leerdammer a fait un malheur.


Le multi-foot, comme son nom l’indique, est un match de foot agrémenté d’une multitude d’autres disciplines, rendant le jeu complexe et captivant. Ainsi, le gardien de but nous montre un superbe mouvement de capoera pour dégager le ballon, et réengage avec un lancer digne des plus grands joueurs de bowling. La balle atterrit aux pieds de Cousin Machin, ancien Puyol, qui malheureusement rate sa passe de peu, sa vue étant obstruée par la frange bouclée. Peu après, le très néerlandais De Jong (on le soupçonne d’avoir acheté sa particule pour légaliser sa participation) reçoit un coup de pied façon karaté-kid en plein sternum. Les joueurs s’énervent, s’empoignent par le maillot, c’est la panique dans la cour de récré. Mais heureusement le maître d’école est là pour les séparer.

Le gardien des Leerdammer remet la balle en jeu, et la sert à un de ses joueurs sur un plateau. Le pauvre malheureux la rate, alors qu’elle était tout simplement inratable. On n’a pas retenu son nom, de toute façon vu qu’il sera vendeur de frites à la saison prochaine…


Au final, même si TF1 a explosé sa part d’audience, le multi-foot n’a pas séduit tant que ça. Certains, comme Morgan Freeman, se sont même endormis.

Avec un peu de chance, la discipline ne sera pas retenue pour les prochains match.



« Touché! C’est toi le chat maintenant »

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout