Coupez… coupez… COUPÉ!

Oui, je me suis coupé les cheveux.

De longs à courts, sans juste milieu

Ma crinière était épuisée

D’être blonde comme les blés

Je suis entrée comme un cheveu sur la soupe

Dans l’espoir de sortir avec une nouvelle coupe

Dans le salon, plus de trois pelés et un tondu

D’un cheveu, il s’en est fallu

Le vestiaire était rempli de manteaux,

J’ai bien failli me faire coiffer au poteau!

La blonde avec un cheveu sur la langue

Sagement me harangue

La brune qui frise la cinquantaine

Me sort la même rengaine

Arrive alors une rousse plutôt revêche

De toute évidence elles étaient de mèche

« Vous êtes sûre que vous n’allez pas le regretter? »

Et en quatre, mes cheveux elle a coupé.

A côté de moi Raiponce et Cendrillon

Allègrement se crêpent le chignon

La coupe est réussie pourtant

Pas de quoi se faire des cheveux blancs.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout